NAO 2017 : RE – FIN !

La réunion NAO de ce jour s’est déroulée dans un climat de tension avec des échanges assez vifs, mais je pense que vous vous en doutez.

Vos négociateurs CFE-CGC ont fait part de leur mécontentement concernant la négociation que la direction a entreprise en catimini avec  la CFDT, l’UNSA et FO. La direction a tenté de se justifier en signalant avoir reçu les 3 organisations syndicales pour discuter des sujets tels que la mutuelle, le CFA, et d’autres. Sauf que ces sujets doivent être négociés au niveau de la branche (Convention collective TDF) et que l’UNSA ne peut participer à ces négociations, faute de représentativité. Une excuse bidon en somme !

 

La direction nous a ensuite soumis son ultime projet d’accord NAO sur deux ans. Dont les propositions sont les suivantes :

– Une augmentation des salaires de base de 1,2 % au 1er juin 2017 (soit 0.7% sur l’année) ,

– Une augmentation des primes de risques de 5 euros au 1er juin 2017,

– Une augmentation de la prime de vacances de 30 euros au 1er juin 2017,

– Une augmentation des salaires de base de 1,2 % au 1er mai 2018 (soit 0.8% sur l’année),

– Une augmentation de la prime de vacances de 30 euros au 1er juin 2018.

 

Nous vous laissons juger de cette superbe augmentation !!! Vous pourrez remarquer que les négociateurs CFDT, UNSA et FO, tous convoyeurs de fonds, ne se sont pas oubliés en augmentant leur prime de risque.

Un grand merci à la CFDT (qui n’a soumis aucune demande lors de ces NAO), à l’UNSA (qui souhaite développer son électorat d’encadrement) et à FO (qui se dit être aussi le syndicat de l’encadrement). Grâce à ces trois syndicats, toutes autres augmentations (Ticket restaurant, prime panier, obtention pour de la prime de risque pour les RAG, etc.) sont gelées pour deux années ! Une façon pour ces OS de se préserver pour les futures élections professionnelles !

 

Notre organisation n’apposera pas sa signature sur cet accord , car nous n’admettons pas que le personnel d’encadrement soit une fois de plus mis de côté.